Le Galaxie » Actus & pratique » Brynjar Karl Birgisson : l’enfant qui a créé le Titanic Lego

Brynjar Karl Birgisson : l’enfant qui a créé le Titanic Lego

Le Titanic et son naufrage survenus en 1912 ont inspiré tant d’œuvres. C’est le cas du célèbre film du même nom et de nombreuses créations artistiques réalisées par le passé. Toutefois, plus d’un siècle après la triste fin du paquebot britannique et de son équipage, il continue d’être recréé. Cette fois, c’est le jeune islandais Brynjar Karl Birgisson qui l’a recomposé en Lego. Découvrez l’histoire de ce Titanic en blocs et celle de son auteur surnommé Lego boy. 

Le Titanic en 56 000 blocs Lego

Les blocs Lego ont servi de matériau à de nombreuses créations de tous genres. Si ces réalisations laissent rarement indifférent, c’est encore moins le cas avec le Titanic Lego. Cette réplique parfaite du paquebot original est née du génie de Brynjar Karl Birgisson. Le jeune islandais alors âgé de 10 ans est un enfant autiste qui a consacré 11 mois à la construction de son Titanic Lego.

L’immense navire recréé mesure 8,53 mètres et a été minutieusement réalisé avec 56.000 blocs Lego. Pour mieux vous rendre compte du génie déployé et de l’impressionnante taille du Titanic Lego, vous pouvez vous rendre au Titanic Pigeon Forge Museum dans le Tennessee. Le Titanic Lego y est exposé.

Le Lego, un boost de créativité pour les enfants autistes

Pour créer un Titanic Lego impressionnant comme l’a fait le Lego boy Brynjar Karl Birgisson, il fallait incontestablement du génie. Ce genre d’esprits créatifs et souvent bien inspirés a souvent été déniché dans le rang des personnes atteintes d’un trouble du spectre autistique ( TSA). Le créateur du Titanic Lego se réclame justement de cette catégorie d’enfants.

Il vient ainsi confirmer les résultats d’analyse des chercheurs du centre médical de l’Université de Rochester, basée à New-York aux Etats-Unis. Ces scientifiques, dans le Journal of Applied Behavioral Analysis, soutiennent que les blocs Lego font un grand bien aux enfants atteints d’autisme. Selon les analyses, ces derniers peuvent développer leur créativité en réalisant des structures à partir de blocs Lego.

Brynjar Karl Birgisson, une source d’inspiration

Le Lego Boy aujourd’hui célèbre grâce à son chef-d’œuvre n’aurait sans doute pas accédé à cette renommée s’il n’avait pas réalisé ce coup de génie. Cependant, son travail remarquable n’aurait pas non plus été révélé à la face du monde sans le concours de sa mère et soutien Bjarney.

En effet, c’est cette dernière qui, en 2015, a voulu filmer et révéler à la face du monde l’impressionnant parcours que son fils avait entrepris. Les séquences qu’elle filma furent publiées et relayées abondamment sur des plateformes tant nationales qu’internationales.

Des chaînes de télévision n’ont pas tardé à aller à la rencontre du petit prodige. Documentaires et interviews se sont enchaînés pour faire connaître à tous l’histoire du jeune islandais. Brynjar Karl Birgisson eut même l’occasion de monter sur une scène de TED X.

A travers son histoire, c’est le vécu de nombreux enfants autistes qui fut porté à l’écran. Ce fut aussi l’occasion de passer un message d’espoir aux enfants autistes. Ceux-ci sont notamment invités à comprendre qu’il est possible de développer des talents et des passions et de devenir plus fort.

Quant à Brynjar Karl Birgisson, il a pu devenir membre du conseil des élèves de son école et espère devenir capitaine un jour.