Le Galaxie » Actus & pratique » Born in 90 : actualité et histoire de ce groupe

Born in 90 : actualité et histoire de ce groupe

Nous sommes en 1990. C’est une époque où les chanteurs rock français doivent encore se débattre avec des tubes à succès comme « Ritaline » ou « Les Rois du monde ». C’est cette époque-là qui donnera naissance à un groupe qui allait marquer les années 2000. Ce groupe, c’est ce qu’on pourrait appeler « Nouvelle Vague », et ce groupe est né dans une salle de sport de Marseille. Retour sur les aventures musicales et l’histoire de Born in 90.

Comment est né le groupe Born in 90?

Comme énoncé plus haut, le groupe Born in 90 est né dans une salle de sport à Marseille. Un endroit où une bande de copains se retrouvait régulièrement pour passer le temps. Parmi ces derniers, il y avait Jean-Louis Aubert, qui à l’époque était déjà guitariste et chanteur dans un groupe appelé « Starshooter ». A la même époque, on retrouve un autre de leurs amis dans une autre bande : Julien Saby. Ce dernier sera plus tard le batteur du groupe.

Ensemble ils forment Born in 90 qui ne cesse de faire parler d’eux sur la scène musicale française au même titre que Chantal Goya et tous les autres virtuoses de la musique de l’hexagone. Alors qu’ils viennent tout juste de se lancer dans l’aventure de la musique, ils sont déjà des gagnants de télé-crochet, ce qui leur offre une place de choix dans le milieu. En effet, ils ont remporté le « premier concours de chant » organisé par MCM.

En 1992, ils enregistrent leur premier single « J’ai mal au cœur » qui se classe dans les charts français. Deux ans plus tard, le groupe sort un nouvel album, intitulé « Je suis né dans la rue », qui est un grand succès commercial. Pour ceux qui ne connaissent pas encore le groupe, il faut savoir que « Born in 90 » est composé de trois membres : Jean-Louis Aubert, Julien Saby et Vincent Chateau qui est l’auteur des compositions musicales.

Les grandes rencontres du groupe

Le groupe « Born in 90 » a fait l’aventure de la musique française. Ils ont connu le succès et les échecs. En effet, ils en ont connu plusieurs avec d’autres artistes célèbres tels que Jean-Jacques Goldman, Céline Dion, et parmi eux, Johnny Hallyday, également connu sous le pseudonyme « Faudel ».

Jean-Louis Aubert a aussi fait de nombreuses collaborations avec des artistes comme François Feldman ou encore Bénabar. De plus, il a fait quelques chansons avec des groupes tels que « Bliss ». Jean-Louis Aubert est aussi connu pour être le chanteur des « Têtes raides », groupe qui a fait plusieurs tournées dans les années 1980.

Parmi ses collaborations, il y a aussi les chansons produites par l’équipe de Jean-Jacques Goldman et Étienne Roda-Gil. Ce dernier l’a aidé à écrire les paroles de la chanson « Le dernier slow ». 

La chanson « À quoi ça sert de s’en aller »

L’une des chansons emblématiques du groupe est le titre « à quoi ça sert de s’en aller ». Un tube qui a connu un succès international. Elle sera d’ailleurs par la suite en 1993, adapté en anglais par le chanteur irlandais Ronan Keating, sous le titre « What if I never see you again ». La chanson a été écrite par Jean-Louis Aubert lui-même et Michel Santangeli. Ce dernier est un autre membre du groupe qui a participé à la production de cette chanson.

Le succès du groupe dans les années 2000

https://www.youtube.com/watch?v=UA4x4jK6cOs

Après de nombreuses années sans se produire ensemble, les membres du groupe se sont donné rendez-vous en 2000 pour commencer à travailler sur un nouvel album. Il y a eu beaucoup d’émotion pour les uns et les autres, mais c’est avec une certaine joie que le groupe a ressorti l’album « À la campagne ». Ce dernier a connu un succès dans les charts français et dans plusieurs autres pays européens. Bien évidemment, une tournée s’en est suivie.

En 2004, le groupe sort la compilation « De toute façon » qui lui a permis de rester dans l’actualité. Celle-ci a été enregistrée il y a plus de 20 ans. Elle contient des titres inédits dont « Une actrice » et « Tout le monde est con ». Il y aura également des versions remasterisées de certains titres du groupe, pour ne citer que ces réalisations là.